Signature du Livre d’Alexandre Najjar

Dictionnaire Amoureux du Liban

Source: Filigranes, Librairie 365

Alexandre Najjar, au micro de Jean-Claude Simoën

 

« Au fil des siècles, le Liban a accueilli sur son sol plusieurs civilisations qui lui ont légué des vestiges archéologiques de première importance comme les temples de Baalbek, la citadelle de Byblos ou l’hippodrome de Tyr. J’ai voulu, à travers cet abécédaire, raconter ce qui constitue l’âme du Liban, loin de la politique et des querelles intestines, mettre en exergue son histoire, depuis les Phéniciens jusqu’à nos jours, décrire ses sites connus et méconnus, évoquer les personnalités qui l’ont visité et aimé, d’Alphonse de Lamartine à Ernest Renan, sans occulter les difficultés qu’il rencontre et ses contradictions. Kalil Gibran a écrit un jour : « Si le Liban n’était pas mon pays, je l’aurais choisi pour patrie.» Cette formule, je voudrais que chacun, en re­fermant ce livre, puisse la faire sienne.»     A.N.
 
Né à Beyrouth en 1967, Alexandre Najjar est l’auteur de trente livres traduits dans une dizaine de langues, dont Kadicha et Le Roman de Beyrouth (Plon, 2011 et 2005). Figure importante de la culture au Liban, responsable du supplément de L’Orient Littéraire, il a obtenu plusieurs prix, dont la bourse de l’écrivain de la Fondation Lagardère, le prix Méditerranée et le prix Hervé Deluen de l’Académie française pour son action en faveur de la francophonie.
 


A la librairie Filigranes à Bruxelles
Avenue de Arts, 39-42
1040, Bruxelles

 

Ecrivain libanais, responsable du supplément L’Orient littéraire qui paraît à Beyrouth, Alexandre Najjar est l’auteur d’une trentaine de livres traduits dans une douzaine de langues, dont Le Roman de Beyrouth (Plon). Il a obtenu la Bourse de l’écrivain de la Fondation Lagardère, le prix Méditerranée et le prix Hervé Deluen de l’Académie française pour son action en faveur de la francophonie. 

Connexion

Mot de passe oublié?

Cliquez sur ce lien pour obtenir un nouveau mot de passe et accéder à votre espace SMEL.